Bienvenue dans ce jardin d’étoiles…

 

” Le sable mouillé d’aurore
Luit encore de ses lendemains

Au plus près des hommes
Un vieux regard d’automne
Brouille le cœur assis
Sur ses pensées

Et dans les frissons aveugles
Le charme de l’heure inonde
L’envol vers le silence”

(Hayat Ait Boujounoui)

 

 

Derrière le paravent de l’ordinaire se cache la poésie où tout est permis
Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps.
Don DeLillo