Bienvenue dans ce jardin d’étoiles…

Les couleurs de l’été semblent se ternir

Les heures deviennent incertaines

L’horizon est un gros nuage sombre

Sur la presqu’île des oubliés

Je suis ce naufragé

Tête sous l’eau

Comme pour mieux respirer

Pour fuir ce monde désespéré

Je ferme les yeux

Pour revoir la beauté

Le bonheur en chacun

Et cette espérance qui guide mes pas.

De Mio Modus : https://miomodus.com/

 

 

Derrière le paravent de l’ordinaire, se cache la poésie où tout est permis…

Derrière le paravent de l’ordinaire se cache la poésie où tout est permis
Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps.
Don DeLillo