Bienvenue dans ce jardin d’étoiles…

“La campagne est vaincue. Je ne les connais pas ceux qui ont tué l’oratoire où dormaient les moineaux. Ils sont légion. Mais la brindille têtue entre les ruines, je la reconnais, elle est ma sœur.                    (Extrait : le chemin, encore)

de Bruno Bourdiol, ami de plume, toujours lumière dans ses mots qui perpétuent sa mémoire. 

Derrière le paravent de l’ordinaire, se cache la poésie où tout est permis…

Derrière le paravent de l’ordinaire se cache la poésie où tout est permis
Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps.
Don DeLillo