Bienvenue dans ce jardin d’étoiles…

“Tout à la fin du jour
quand la lumière bleuit
Le silence emplit l’espace
lentement

Avant les premières étoiles
Le ciel disparaît
dans le regard qui le fouille

Gouffre des pensées

Il faut un bruit
un souffle
pour ne pas sombrer
dans un autre monde

 Bérège
             

Derrière le paravent de l’ordinaire se cache la poésie où tout est permis
Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps.
Don DeLillo