Bienvenue dans ce jardin d’étoiles…

” S’introduire

dans la chaleur

sans sueur

se couvrir

de sa lumière

et voir plus loin

pour chercher

le scintillement

des mots

ceux que l’on prend

à pleine main

même si on se brûle”

de Tilk :  http://tilk.over-blog.com/

 

Derrière le paravent de l’ordinaire se cache la poésie où tout est permis
Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps.
Don DeLillo