Bienvenue dans ce jardin d’étoiles…

“Le cœur bleu d’un lierre
Déborde de son silence
Le soleil au vent

Et dans le roulis des feuilles
Aussi nues que la pierre
Le sillon commence.”

De Hayat qui nous fait le grand plaisir

de créer enfin son blog :http://hayat-ait-boujounoui.over-blog.com/

 

Derrière le paravent de l’ordinaire, se cache la poésie où tout est permis…

Derrière le paravent de l’ordinaire se cache la poésie où tout est permis
Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps.
Don DeLillo