Bienvenue dans ce jardin d’étoiles…

 

Écrire

“C’est penser à la ligne
Suivante, aimante, passante
Enchevêtrer les liens et les signes
Une touche de peinture pour une rime absente

Peu importe le bruit et l’endroit
Au fond de moi ce besoin de clamer
De graver des lettres sur vos parois
De vivre intensément le verbe aimer

Les racines du temps
A nourrir de tous ces mots
Du soleil, la mer et le vent
Des petits points pour autant d’îlots

La carte des vides et des errances
A la recherche de ce texte enfoui
Au lointain carrefour de la nuance
Ou tout m’éloigne de l’éternel ennui…”

 

 

De Mio Modus : https://cahiergris.wordpress.com/

 

 

Derrière le paravent de l’ordinaire se cache la poésie où tout est permis
Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps.
Don DeLillo