Bienvenue dans ce jardin d’étoiles…

” Le moineau de la terre
Perché sur le rebord des jours
Picore le vent jaloux
Des lisières creuses

Et le soleil

Sans être amer
Y joue l’épave d’un rêve”

Hayat Ait Boujounoui
 

 

Derrière le paravent de l’ordinaire se cache la poésie où tout est permis
Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps.
Don DeLillo