Bienvenue dans ce jardin d’étoiles…

De plus en plus,
Le soir s’étire
La nuit monte
Enjambe les toits
Embrasse les branches demi-nues.

Soie de l’automne au feu de ton ventre
Le ciel s’est posé sur notre faim

Souffle
Le clair de brume
Entre nos mains
Ébauche
Du soir tombé
Aux genoux de l’été”

d’Olivier :    http://lecoeurfunambule.free.fr/

Derrière le paravent de l’ordinaire se cache la poésie où tout est permis
Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps.
Don DeLillo