Bienvenue dans ce jardin d’étoiles…

Il est des lieux qui emportent loin, bien qu’ils soient souvent proches et accessibles. Quand on y arrive et qu’on y fait les premiers pas, le temps se suspend, le corps se dénoue et le cœur s’apaise, même s’il est tout morcelé. C’est comme si certaines cicatrices encore à vif pouvaient là cesser de l’être pour devenir des sillons comme ceux des champs tout juste labourés dans lesquels se lèveront bientôt des blés bien hauts et des coquelicots et certainement aussi des bleuets pour que ce soit encore plus beau.

 de Bonheur du jour : http://bonheurdujour.blogspirit.com/


 

Derrière le paravent de l’ordinaire, se cache la poésie où tout est permis…

Derrière le paravent de l’ordinaire se cache la poésie où tout est permis
Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps.
Don DeLillo